Les origines géographiques

 

Les Destribats sités dans ce site sont originaires des Landes, dans le Sud-Ouest de la France.

Pour voir les régions des Landes, cliquez ici

Pour voir une carte actuelle de la région, cliquez ici

Pour voir une carte ancienne de la région, cliquez ici , ainsi que sa légende cliquez ici.

Pour sourire un peu, lire ci-desssous :

Landes (département)

Les Landes sont un département français situé au niveau des genoux d'Évelyne Dhéliat et appartenant à la région Aquitaine.


Histoire

A l'origine, les Landes étaient d'immenses marécages inhabitables par l' Homme, jusqu'à l'invention d'un illuminé Anglais, Lord Longlegs, qui construisit sa première paire d'échasses en 1865, car sa bouche sentait les pieds. Jusque là, les Landais vivaient dans les marécages, et le corps s'adaptant aux conditions de vie, les plus anciennes familles commençaient à mettre au monde des Enfants palmés, mi-enfant, mi-murène, mi-raie-d'Eau. Fa dièse.


Habitants

Landais, Landiens, Landucerveaux, quand il est sur des échasses, il est haut-landais.


Population

Le landais de base est un homme d'environ 1m70. Il est brun mais porte des cheveux très courts, pour plusieurs raisons :

Les cheveux longs ça fait tapette
Les cheveux longs, ça fait mal dans la mêlée lors des matchs de rugby.
Les cheveux longs ça demande de l'entretien.
Les cheveux longs, ça trempe dans le Ricard.
Le landais de base aime beaucoup les Landes et ne pourrait pas vivre ailleurs, sauf peut-être au Pays Basque, même s' « ils sont trop con ces basques gon » (Le landais moyen ponctue toutes ses phrases par le mot gon.)
De plus, il joue au rugby, déteste les touristes ou tout ce qui n'est pas landais, aime boire et manger.
Enfin, le Landais est généralement assez maigre mais ne doit pas cependant être confondu avec le Finlandais qui peuple lui certaines contrées de Scandinavie.


Loisirs

Le département est une longue plage. Le seul loisir est donc le Jokari.


Dialecte

Il y a autant de patois que de villages, à tel point que les habitants ne se comprennent pas d'un village à l'autre.
La seule constante est ce « gon » qui ponctue les phrases, ainsi que les mots suivants :

: Ah voilà Pascal/ta mère/notre voisin/le berger
Chou : Tends l'oreille ma mie, taisons nous, je crois que j'ai entendu un canard péter.
Bah ! : regarde, le foie gras fais des bulles.
Dia : Voilà qui m'étonne !
Choune : compagnon, prête donc attention à cette femelle accorte.
Jaune : Jus d'anis mâché par des vieilles landaises puis fermenté dans des crânes de touristes !
Oh putain ! : Sapristi, saperlotte, ah quelle surprise.
A ne pas confondre avec « putaing » qui signifie une grosse déconvenue ; tout réside en fait dans l'intonation


Villes landaises

Le département ne compte pas beaucoup de villes, car les Landais détestent vivre en ville, ils laissent ça aux Girondins. On peut tout de même citer les deux principales villes dont on avait besoin pour l'administration, sinon, on ne les aurait pas faites :

Mont-de-Marsan : Pas grand-chose, Mont-de-Marsan est le parfait exemple de la ville inutile. Préfecture.
Dax : Sous-préfecture. La ville affectueusement surnommée Micheline, a trouvé une utilité avec le thermalisme : elle accueille des retraités qui ont le droit de se balader en peignoirs dans les rues, entre deux bains de boue.
Une curiosité : Ousse Suzan, qui n'a d'habitants que le 29 Septembre, jour de la Saint Michel.

Parmi les villes on peut citer les villes qui n'existent que l'été : Hossegor, Seignosse, Capbreton ou Biscarrosse et qui sont habitées deux mois par an par des australiens dont le visage est entièrement brûlé.


Boire pour oublier

Il est à noter que toutes les villes du département, tous les villages, jusqu'à la moindre bourgade peuplée de 2 pignoufs, trouvent une utilité l'espace de quelques jours pendant les fêtes aussi appelées férias (qui veut dire beuverie en finlandais). Ces fêtes donnent lieu à toutes sortes d'excès qui montrent bien que la population n'en peut plus. Les habitants sont notamment en état d'imbibition alcoolique continue pendant les 5 mois que dure l'été Landais. Pendant ces mois là, il est interdit de boire de l'eau, sauf diluée, car les spécificités locales font que l'on tombe en coma hydraulique en moins de temps qu'il ne faut pour dire Dia. La musique des férias est assurée par les célèbres bandas, groupes mobiles de musiciens qui entraînes les hestayres (prononcer « hhèsstaïreusses ») au son d'air folkloriques empruntés au Pays Basqueproche, à l'Espagne et quelques airs locaux. Tout autre musiques est déclarée « touristique » et donc raillée.

 

Pour en savoir plus sur ...

Les Landes